Histoire

article | Temps de Lecture5 min

Victor Hugo, amoureux du patrimoine

Portrait de Victor Hugo par Nadar

Le patrimoine occupe une place centrale dans la vie et l’œuvre de Victor Hugo. Connaissez-vous les monuments qui l’ont le plus influencé ?

Passion Moyen Âge

Victor Hugo, né le 26 février 1802 et mort le 22 mai 1885, était un grand défenseur du patrimoine français. Il siégeait même aux côtés de Prosper Mérimée au sein de la toute première commission chargée de la conservation des monuments historiques !

Passionné d'architecture gothique, il déplorait l’abandon et la destruction des édifices anciens. Au cours de ses voyages, il visita et dessina inlassablement cathédrales, églises, tours et châteaux.

Discours de Victor Hugo à l'occasion du centenaire de Voltaire
Discours de Victor Hugo à l'occasion du centenaire de Voltaire

© Paris Musées

Les monuments qui ont marqué son œuvre

Notre-Dame de Paris, « vaste symphonie de pierre »

En 1831, âgé de seulement 29 ans, Victor Hugo publie Notre-Dame de Paris : le succès est immédiat ! Il correspond à un regain d’intérêt général de l’époque pour le Moyen Âge et ses monuments. 

Le roman attire l’attention du public sur l’état de délabrement de la cathédrale, ouvrant la voie à sa restauration par l’architecte Viollet-le-Duc…

Sans doute c’est encore aujourd’hui un majestueux et sublime édifice que l’église de Notre-Dame de Paris. Mais, si belle qu’elle se soit conservée en vieillissant, il est difficile de ne pas soupirer, de ne pas s’indigner devant les dégradations, les mutilations sans nombre que simultanément le temps et les hommes ont fait subir au vénérable monument.

"Frollo précipité par Quasimodo"
"Frollo précipité par Quasimodo", Notre-Dame de Paris, Édition Pérrotin, 1844

© Reproduction Philippe Berthé / CMN

L'abbaye du Mont-Saint-Michel, « crapaud dans un reliquaire »

La correspondance et les œuvres d’Hugo regorgent de descriptions du Mont-Saint-Michel, qui témoignent de la fascination de l’écrivain pour le monument.

Il faudrait entasser les superlatifs d’admiration, comme les hommes ont entassé les édifices sur les rochers.

Alors, pourquoi le qualifier de « crapaud dans un reliquaire » ? Au XIXe siècle, la magnifique abbaye n’était pas un haut lieu touristique, mais une terrible prison… Ce qui ne plaisait pas du tout à ce chantre de la liberté !

Abbaye du Mont-Saint-Michel
Abbaye du Mont-Saint-Michel

© CMN

Dans les cellules de la Conciergerie

La Conciergerie, prison du Palais de la Cité, sert de cadre au Dernier jour d’un condamné, vibrant plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort publié en 1829. 

Vingt-deux ans plus tard, ce sont les propres fils de Victor Hugo, Charles et François-Victor, qui seront enfermés à la Conciergerie pour avoir publié un article contre la peine capitale…

Conciergerie, parcours de visite : une prison sous la Révolution
Conciergerie, parcours de visite : une prison sous la Révolution

© Benjamin Gavaudo / Centre des monuments nationaux

Un fort attachement à l'Arc de triomphe

Victor Hugo entretient un rapport particulier et fort avec l’Arc de triomphe, qui lui inspire de nombreux poèmes et récits.

Entre tes quatre pieds toute la ville abonde, comme une fourmilière aux pieds d'un éléphant.

À sa mort, en 1885, son cercueil est exposé une nuit entière aux pieds du monument, pour permettre à ses nombreux admirateurs de lui rendre un ultime hommage…

Les officiels regroupés sous l’Arc de triomphe, 1er juin 1885
Anonyme, Les officiels regroupés sous l’Arc de triomphe, 1er juin 1885, tirage sur papier albuminé

© Paris Musées

Le Panthéon : la dernière demeure

Les funérailles de Victor Hugo suscitent un engouement populaire rarement égalé : plus de deux millions de personnes se pressent dans les rues de Paris pour y assister !

L'entrée du poète au Panthéon, le 1er juin 1885, transforme définitivement l’ancienne église Sainte-Geneviève en temple républicain et laïc dédié aux grandes personnalités de la Nation.

Envie d’en savoir plus ? Découvrez l’exposition « Victor Hugo : un écrivain français monumental » sur Google Arts & Culture.

"Les Funérailles de Victor Hugo". Huile sur toile
Edmond Lachenal (1855-1948), "Les Funérailles de Victor Hugo", 1885

© Paris Musées

Le dossier thématique

Grands personnages

Dossier | 17 contenus

Château de Bussy-Rabutin, salle des Hommes de guerre