Château de Montal, Lot

Remise aux normes électriques, consolidation des brocatelles et restauration des collections.

Un important chantier se déroule au château de Montal, dans le Lot, depuis janvier 2015. 
Le Centre des monuments nationaux procède non seulement à la mise aux normes électriques et à la mise en sécurité du monument, mais aussi à la consolidation des brocatelles qui ornent les murs du premier étage. En parallèle, un chantier des collections permet de restaurer un grand nombre d'objets et pièces de mobilier du château.

 


 La salle d'honneur du château, avant travaux - Photo : © CMN - photo Domi

La réouverture du monument, fermé pendant la durée des travaux, est prévue pour juillet 2016. L'opération permettra de redécouvrir les salles principales, telles que Maurice Fenaille, ancien propriétaire du château et amateur d'art, les avait voulues au début du XXème siècle.

Le constat

La vétusté des réseaux électriques du château nécessitait une intervention qui ne pouvait se faire sans traiter les brocatelles puisque les câbles électriques passaient dans et parfois sur les décors. La simple dépose des brocatelles ne pouvait être envisagée du fait de leur extrême fragilité. Le CMN a donc étendu le chantier à la consolidation des brocatelles recouvrant les murs des six salles du premier étage du château, et à la restauration des collections, afin de parachever l'ensemble.

 

 Exemple de l'état des brocatelles avant travaux - Photo : © photo Domi
Dépose partielle des brocatelles afin de faire passer les câbles électriques - Photo : © CMN Ronan Le Roscoët

Les travaux

La réfection complète des réseaux porte sur la distribution électrique, sur les commandes et appareils d'éclairage, et comprend aussi l'installation de lustres et d'un nouveau système de sécurité pour prévenir les risques d'incendie.

 

Câbles électriques en attente de distribution - Photo : © CMN, Ronan Le Roscoët

Ces travaux, menés par l'architecte en chef des monuments historiques Jean-Louis Rebière et d'un montant de 1,7 M€, devraient s'achever en mars 2016. Ils seront complétés par l'aménagement d'une boutique, à laquelle les personnes à mobilité réduite pourront accéder grâce à l'installation d'un élévateur, mais aussi d'un accueil, où seront présentés deux moulages issus des collections du château et figurant les lucarnes d'origine du château.

L'intervention sur les brocatelles consiste à les dépoussiérer, à reprendre les déchirures, à nettoyer les auréoles, à consolider l'ouvrage en ajoutant un tissu support sur tout ou partie des lés, et éventuellement à poser un voile de recouvrement pour assurer une meilleure protection de l'ensemble. Cette restauration permet de restituer la lisibilité des motifs qui ont parfois été fortement altéré par le temps et la lumière.

 

Les restauratrices ont installé un atelier temporaire sur place pour procéder aux retouches nécessaires sur certaines brocatelles - Photo : ©CMN Ronan Le Roscoët

 

Les restauratrices ajustent le tulle de recouvrement permettant d'harmoniser les teintes  - Photo : © CMN, Ronan Le Roscoët

 

En vidéo

 

La restauration des collections

Pendant les travaux, les collections du château sont déménagées et bénéficient d'un dépoussiérage, d'une consolidation, et de restaurations ponctuelles.

  

Dépoussiérage du mobilier par la restauratrice textiles - Photo : © CMN Renaud Serrette

 


Dépose du grand lustre de la salle Robert de Balsac, ©CMN Pascale Thibault

 

Conditionnement d'un élément du grand lustre - ©CMN Pascale Thibault

 

Céramique avant et après restauration - © Marie Petit

 

Dépose d'une plaque de cheminée ©CMN Pascale Thibault