Château de Champs-sur-Marne, Île de France

Le château fut fermé au public après l'effondrement, dans la nuit du 20 septembre 2006, d'une partie du plafond en plâtre du salon chinois. 

Le château fut fermé au public après l'effondrement, dans la nuit du 20 septembre 2006, d'une partie du plafond en plâtre du salon chinois. Ce sinistre, causé par la mérule, a entraîné le lancement par la  Direction régionale des affaires culturelles d'Ile de France et pour le compte du CMN, d'un vaste programme de restauration du château, confié à l'architecte en chef des Monuments historiques, Jacques Moulin.

 

Plafond effondré du salon chinois

Plafond effondré du salon chinois - Toile du salon chinois déposée / Photos : DR / CMN

 

Cette campagne concernait en premier lieu les plafonds peints des salons chinois, du boudoir camaïeu  (pièces les plus précieuses du château par leur décor mural du XVIIIe siècle) et du fumoir.   

Le constat

Des sondages, réalisés en 2007 suite à l'effondrement du plafond du salon chinois, ont révélé que le salon chinois et le fumoir en rez-de-chaussée et cinq pièces à l'étage nécessitaient une consolidation ponctuelle de leurs planchers ou plafonds.

Certains de ces plafonds étant peints et encrassés, et celui du plafond du salon chinois ayant particulièrement souffert, la campagne de restauration des peintures a été décidée et un projet a été commandé d'urgence à l'architecte en chef des monuments historiques.

Les travaux

Les travaux sur le salon chinois et le fumoir ont débuté par la réfection des plafonds en plâtre. La restauration des peintures a ensuite pu être entreprise.

 

Réfection des planchers et parquets des pièces à l'étage - Photo : DR / CMN

 

La toile (composée de plusieurs pièces) du plafond du salon chinois a été entreposée dans le salon ovale du rez-de-chaussée pour nettoyage, restauration (notamment des nombreuses déchirures) et retouche. Les finitions ont été effectuées après sa repose.

La toile marouflée du plafond du  boudoir camaïeu (un seul tenant) a également été déposée. Les tâches jaunes ont été estompées grâce à l'application d'un vernis mat et l'ensemble de la toile a ensuite été nettoyée et réinstallée, pour effectuer les dernières finitions. Des vestiges de l'ancien décor du plafond, qui avaient été redécouverts à l'occasion de la dépose de la toile, ont été prélevés afin d'être conservés.

Enfin, le plafond peint du fumoir, qui est de teinte jaune pâle et n'est pas marouflé, a été retouché. 

 

Boudoir camaïeu / château de Champs-sur-Marne

Boudoir camaïeu / château de Champs-sur-Marne - Photo : Christophe Bernard / CMN

 

En vidéo 

> La restauration des décors muraux du château de Champs-sur-Marne (collection Gestes du patrimoine)