Monuments en musique : Concerts d’orgue à la basilique de Saint-Denis

3 avril 2016  > 6 novembre 2016 Concert

En 2016, pour la quatrième année consécutive, le Centre des monuments nationaux offre un écrin unique à des concerts d’exception. 

Pour cette troisième saison, le Centre des monuments nationaux et  l’association la voix des Grandes Orgues de Saint-Denis proposent sept concerts exceptionnels sur l’orgue Cavaillé-Coll  de la basilique cathédrale de Saint-Denis interprétés par sept organistes de renom.

Direction artistique : Pierre PINCEMAILLE,

Titulaire des Grandes Orgues de la cathédrale.

 

Dimanche 3 avril : Olivier Pénin (Paris, Basilique Sainte-Clotilde)

Dimanche 8 mai : François-Henri Houbart (Paris, La Madeleine)

Dimanche 12 juin : Pierre Pincemaille, Concert dans le cadre du Festival de Saint-Denis

Dimanche 3 juillet : Erwan Le Prado (Caen, Abbatiale Saint-Étienne)

Dimanche 4 septembre : Olivier Vernet (Monaco, Cathédrale Notre-Dame Immaculée)

Dimanche 2 octobre : Daniel Roth (Paris, Saint-Sulpice)

Dimanche 6 novembre : Jean-Paul Imbert (Paris)

 

INFORMATIONS PRATIQUES :

Concerts de 17h à 18h.

Entrée gratuite, sans réservation.

(Sauf pour le concert du 12 juin organisé dans le cadre du Festival de Saint-Denis

Tarifs : 20€, 15€ et 8€ voir  www.festival-saint-denis.com )

Informations  au 01 49 21 14 84 et josephine.marino@monuments-nationaux.fr

 

Les Grandes Orgues d’Aristide Cavaillé-Coll

En 1966, la basilique de Saint-Denis est devenue Cathédrale (siège de l’évêché de la Seine-Saint-Denis), suite à la création des nouveaux diocèses de la région parisienne. Elle fête d’ailleurs cette année le Jubilé des 50 ans du diocèse de Saint-Denis-en-France.

Sous l’Ancien Régime, c’était une abbatiale, église de la puissante Abbaye Royale de Saint-Denis. L’ancien orgue du dix-huitième siècle avait été conservé après la Révolution. Mais entièrement démonté, tous les éléments de l’instrument furent perdus !

Aristide Cavaillé-Coll (1811-1899) réalise pour la basilique, à la demande du trop méconnu François Debret, l’architecte chargé de la restauration de l’abbatiale de 1813 à 1846 et qui dessina le buffet d’orgue néo-gothique, un instrument unique au monde ! Il est inauguré le 21 septembre 1841 et outre qu’il s’agit du premier Grand Orgue d’Aristide Cavaillé-Coll, il contient en son sein un véritable catalogue de nouveautés : la Machine Baker, l’adoption de pressions différentes, l’usage de sommiers à double-laye (appels d’anches), la construction d’une boîte expressive, la confection de tuyaux dits “harmoniques”. Ainsi, après 1841, aucun instrument ne pourra sérieusement être conçu comme avant… C’est ainsi le rêve secret de nombreux organistes de jouer sur cet instrument.

Aristide Cavaillé-Coll est le plus emblématique des facteurs d’orgues du XIXe siècle. Il révolutionna le métier et fit construire plus de 500 orgues à Paris, en province et même à l’étranger. Représentant un succès foudroyant pour son concepteur, cet orgue attirera - entre autres visites - celle du célèbre organiste de Breslau, Adolphe Hesse, accompagné de Frédéric Chopin et fera l’objet d’une remarquable critique de presse, signée d’Hector Berlioz.

C’est en 1983 que l’Etat, propriétaire du grand orgue, décide d’un relevage complet. La Pédale est conservée intégralement. Cette restauration à l’identique s’achève en 1987.L’instrument (69 jeux, 3 claviers et environ 4 200 tuyaux) est inauguré le 9 Octobre 1987. Pierre Pincemaille, nommé - sur concours - organiste titulaire, prend ses fonctions le 29 novembre de cette même année.

Plus d’informations : www.pierrepincemaille.fr