"L'univers musical de la Sainte Chapelle au temps de Saint Louis" par l'Ensemble Diabolus in Musica

25 avril 2014  > 26 avril 2014

Entrez dans l’âge d’or du siècle de Saint Louis en venant écouter les musiques liturgiques du XIIIe siècle à la Sainte Chapelle.
Rendez-vous le 25 et 26 avril dans le somptueux décor de la Sainte Chapelle.

Programme 

Le programme musical est extrait de deux offices de la fin du XIIIe siècle directement associés aux origines de la Sainte-Chapelle du Palais et à sa raison d’être : être le lieu de vénération des principales reliques conservées en France. Les offices des reliques et de la couronne d’épines sont nés à une période d’activité créatrice musicale et poétique d’une très grande richesse. La poésie liturgique connaît en particulier une floraison étonnante d’œuvres originales et les compositeurs ne sont pas en reste puisque la fameuse Ecole de Notre-Dame est encore dans sa phase la plus active. Les grands manuscrits qui nous ont transmis ces musiques sont en passe d’être rédigés, ils sont quasiment contemporains de la rédaction de ces deux offices. L’Office de la fête des reliques, probablement élaboré au cours de la seconde moitié du XIIIe siècle, est une composition propre à la Sainte-Chapelle de Paris. L’Office  de la "susception" de la Couronne d’épines raconte l’histoire des reliques de la Passion et de la Couronne d’épines, depuis leur découverte en 326 sur le Golgotha  par sainte Hélène jusqu’à leur entrée dans Paris telle qu’elle est relatée dans la dernière verrière de la Sainte-Chapelle. Il s’agit donc d’un texte d’une extrême importance historique, soutenu  par une musique emblématique. Une restitution de cet univers sonore original, jamais plus interprété in situ depuis le XVIIIe siècle, est proposée  par l’ensemble de musique ancienne Diabolus in Musica, en association avec le programme de recherche "Musique et musiciens dans les Saintes Chapelles, XIIIe-XVIIIe siècle". Le concert est précédé d’une introduction à la vie musicale à la Sainte-Chapelle au temps de Louis IX par David Fiala, coordinateur du programme de recherche et Etienne Anheïm. Le XIIIe siècle est le siècle de Saint Louis, celui de l’art gothique royal, triomphant, bien représenté par le magnifique sourire de l’ange de la cathédrale de Reims. A l’heure où la France se couvre d’églises et de couvents, au moment où le roi affermit son pouvoir et sa puissance au dépend des grands féodaux, où l’Eglise tente de maîtriser une société qui se laïcise et s’urbanise, la musique connaît deux innovations décisives qui vont marquer notre histoire artistique de façon profonde : la naissance de la musique profane et de la polyphonie. Diabolus in Musica dresse dans ce programme un portrait musical de la France de Saint Louis, référence culturelle et artistique de tout l’occident, entre chansons de trouvères et conduits polyphoniques, langue d’oïl et latin, amour pour la dame terrestre et pour la Dame du ciel. Loin d’être des balbutiements, des ébauches maladroites, ces musiques nous laissent entrevoir de grands artistes qui savent encore nous toucher et nous émouvoir par delà les siècles.

Artistes

Antoine Guerber - direction et lectures 
Raphaël Boulay, Olivier Germond - ténors 
Jean-François Delmas - baryton 
Emmanuel Vistorky - baryton-basse 
Emmanuel Bouquey - basse 
Philippe Roche - basse 

Informations pratiques
Date : vendredi 25 et samedi 26 avril 2014
Horaire : 20h30
Tarif plein : 25 €
Tarif réduit (moins de 26 ans) : 18,50 €
Tel. : 01 53 40 60 80 

Ces deux concerts exceptionnels de l’Ensemble Diabolus in Musica sont présentés dans le cadre de la commémoration par le CMN du 800e anniversaire de la naissance de Saint-Louis et de Monuments en musique.

Consultez le programme de la saison 2014 de Monuments en musique

Programme Monuments en musique 2014

MenuFermer le menu